Protéger la santé de nos enfants

Danger de la pollution routière

Danger de la pollution routière

Protéger la santé de nos enfants. Selon la revue spécialisée, le « Lancet » près de 4 millions d’enfants dans le monde deviendraient asthmatiques chaque année à cause de la pollution routière, ce qui représente en moyenne 13% des enfants diagnostiqués. 92% des enfants concernés vivent pourtant dans des régions qui respectent les « niveaux recommandés » de polluants fixés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), notamment la concentration moyenne annuelle en dioxyde d’azote (NO2). En France, selon l’UNICEF, 3 enfants sur 4 respirent un air toxique.

Qu’en est-il à Orsay ?

Ce n’est pas seulement le cas des grandes agglomérations mais celui de toutes les villes traversées par une voie de grande circulation, comme la N118 à Orsay. Jusqu’où s’étend la zone à risque chez nous ? Des mesures de la qualité de l’air sont absolument nécessaires pour le déterminer et agir en conséquence. Elles n’ont jamais été entreprises, la plus proche station d’Air -Parif se situant aux Ulis. Outre les enfants, plus sensibles, de nombreux adultes souffrent aussi des émissions polluantes.

La N118 passe trop près !

Toute la zone située à moins de 200m de la N118 semble être concernée, ce qui représente la quasi-totalité des écoles, crèches et une bonne partie des habitations de notre ville, sans oublier le stade municipal localisé juste en contrebas de la 118. N’est-il pas paradoxal que l’endroit où l’on va faire du sport pour entretenir sa santé, soit une des zones les plus polluées ?Pire, la majorité des crèches, (Farandole & centre) écoles maternelles et primaires sont situées à moins de 100m de la N118.

Renforcer le mur de protection !

En conséquence, la densité de circulation devant s’accroître significativement en raison du flux supplémentaire généré par le complexe paris-Saclay, il est plus que temps de protéger la population de notre ville et en premier ordre nos enfants. En s’appuyant sur des mesures de la qualité de l’air, il faut donc renforcer radicalement le mur de protection, et probablement procéder à la couverture totale de la N118 dans sa traversée d’Orsay. C’est ce que l’opposition municipale réclame depuis 5 ans. Nous sommes heureux que le Maire d’Orsay, ait finalement accepté de nous suivre en rajoutant ce point, à notre demande, dans sa réponse à l’Etat sur l’aménagement de la zone de Corbeville. Colorful Acc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *